Inscrivez-vous pour recevoir les dernières mises à jour

éthique

INTRODUCTION:

Je me suis présenté comme candidat libéral de l'Assemblée législative de l'Ontario en 2011 parce que je croyais que les libéraux de l'Ontario faisaient beaucoup de bien. Dans l’ensemble, j’ai continué d’y croire durant nos quinze années au gouvernement. Mais nous devons être honnêtes et francs au sujet de nos dernières années en fonction.

En 2018, notre gouvernement a perdu le soutien des Ontariens pour de nombreuses raisons. Ce n'était pas simplement à cause d'une soi-disant vague populiste dans les démocraties occidentales où les partis de droite faisant des promesses simplistes, ont vaincu les partis progressistes et modérés du centre.

Nous avons été démis de nos fonctions en 2018 parce que nous avons perdu la confiance des Ontariens - et nous l’avons mérité. Au fil du temps, notre gouvernement n'a pas réussi ni à consulter ni à écouter les gens, tant les libéraux que ceux qui ne faisaient pas partie de notre parti. Notre éthique et nos décisions ont été remises en question. Nous avons semblé arrogants et distants lorsque nous n'avons ni reconnu, ni corrigé ni présenté nos excuses pour nos erreurs. Nous avons perdu le contact avec les préoccupations des Ontariennes et Ontariens - et avons ignoré leur volonté d’apporter un changement quand ils estimaient que nous ne représentions plus leurs intérêts.

Les Ontariens ont cessé de croire en notre parti. Nous avons perdu leur confiance. Si nous voulons la reconquérir, nous devons montrer clairement comment nous allons réellement et considérablement changer. C’est pourquoi je mets dans ma première proposition politique majeure de cette campagne, un nouvel accent audacieux sur un gouvernement réactif et éthique - parce que nous ne sommes rien si les gens ne croient pas en nous.

Il s'est passé beaucoup de choses depuis 2018. Alors que notre parti a mis de nombreuses années à tomber en disgrâce auprès des Ontariennes et Ontariens, les conservateurs de Doug Ford ont réussi à perdre la confiance du public plus rapidement et à ne pas tenir compte davantage que tout gouvernement avant eux.

Les conservateurs ont procédé à des coupures au détriment des enfants et des familles pour financer des cadeaux à leurs amis riches et influents. Nous avons été témoin d’un comportement déplorable et contraire à l'éthique: un scandale de copinage où le premier ministre a approuvé la nomination d'amis non qualifiés de son chef de cabinet à des postes clés du gouvernement; info publicités financées par les contribuables pour les donateurs conservateurs; un réseau de propagande financé par les contribuables sur les réseaux sociaux; accusations de lobbyistes dirigeant le gouvernement et réprimandant les ministres; tour de force pour obtenir de généreux dons des riches: c’était un nouveau scandale chaque semaine. À la frustration de nombreux électeurs, ils se concentrent désormais sur le retour en arrière de bon nombre de leurs promesses les plus mal avisées et les moins réfléchies.

Les conservateurs de Ford n'ont tout simplement rien apporté qui ressemblerait au changement que les Ontariens auraient pu espérer en votant. Pour chaque lacune et faiblesse que nous avons démontrées en tant que gouvernement, les conservateurs sous Doug Ford ont quant à eux fait le pire. C'est ce genre de performance médiocre qui désengage complètement les gens de la politique.

Les Ontariens ont raison d'en avoir assez de ce qu'ils ont vu dans notre politique au cours des dernières années. Ils doivent savoir que nous pouvons faire mieux. Ils ont besoin d'un principe de base pour avoir confiance dans la façon dont ils sont représentés et comment les décisions sont prises dans leur intérêt. Ils doivent regarder les dirigeants, le parti et le gouvernement qu'ils élisent et voir des raisons solides d’avoir de l'espoir et de l'optimisme pour l'avenir.

Avec un nouveau chef et un processus pour bâtir un nouveau parti moderne et meilleur, les libéraux de l'Ontario ont une occasion unique de réformer notre parti et de transformer notre province, donnant aux Ontariens une confiance renouvelée dans la politique.

En tant que libéraux, nous devons changer notre parti pour le rendre plus représentatif, inclusif, réactif et responsable, et expliquer pourquoi notre changement est significatif et a un impact sur les électeurs. C'est une recette continue pour l'échec et de non-pertinence de reprendre là où nous nous étions arrêtés en 2018, recycler les mêmes approches dépassées et attendre un résultat différent. Les libéraux doivent avoir le courage et la conviction de changer pour le meilleur.

Sur cet impératif, ce printemps, j'ai partagé un article dans le cadre de ma tournée d'écoute sur la construction d'un nouveau Parti libéral de l'Ontario moderne. Cela témoigne du besoin auquel nous sommes confrontés de changer notre parti: le rendre plus responsable à l'interne, le moderniser et accueillir plus de personnes dans notre processus plus que jamais. Je crois que pour former un bon gouvernement, nous devons d'abord former un bon parti; en d'autres termes, nous devons d'abord transformer notre parti pour avoir la chance de changer notre province.

Dans ma campagne pour la direction du parti, j'ai commencé par donner un exemple de ce que signifie le changement. Par exemple, je suis fier de dire qu'à ce jour, plus du trois quarts de mes dons de campagne sont d’un montant de 100 $ ou moins et je compte le plus de nombre de donateurs individuels de toutes les campagnes. Plus que de simples statistiques financières, cela montre un changement dans la façon dont les libéraux de l'Ontario abordent la collecte de fonds; cela démontre l’intérêt à amener de nouvelles personnes qui sont prêtes à donner car elles sont en mesure de financer quelque chose qui, selon elles, reflète leurs valeurs.

Diriger un meilleur parti est le bon début, mais les libéraux doivent faire davantage pour démontrer que nous allons assurer un meilleur gouvernement.

Dans cette campagne pour la direction du parti, je partage mes objectifs pour le Parti libéral et le gouvernement que je veux diriger en vue d’améliorer la façon de gouverner.

OBJECTIFS:

1) UN GOUVERNEMENT OUVERT, ACCESSIBLE, REACTIF ET RESPONSABLE

  • Réduire l'âge de voter à 16 ans - Les jeunes Ontariens de 16 et 17 ans participent à notre province et contribuent à notre société de toutes les façons, sauf en étant en mesure de voter. Je ferai ce changement attendu depuis très longtemps.
  • Gouvernement ouvert - En tant que dirigeant et premier ministre, je tiendrai des assemblées publiques trimestrielles dans toutes les régions de la province ainsi que des forums téléphoniques et en ligne pour ouvrir notre parti et notre gouvernement à la participation directe des Ontariens.
  • Données ouvertes - Je vais rendre accessible les données gouvernementales par défaut pour la recherche et l'élaboration des politiques.
  • Lettres de mandat du ministère - Les instructions aux ministres du Cabinet et aux organismes, conseils et commissions gouvernementaux seront retirées du secret et rendues publiques.
  • Législature respectueuse - En tant que premier ministre, je rencontrerai les caucus de l'opposition au début de chaque session d'automne pour écouter leurs préoccupations et leurs idées afin de faire progresser l'Ontario et veiller à ce que notre caucus montre l'exemple en matière de rétablissement de la décence, de la civilité et d'un discours respectueux dans l'Assemblée législative.
  • Comités - J'exhorterai l'Assemblée législative à augmenter le budget des comités parlementaires pour rencontrer des gens de toutes les régions de notre province, en s'efforçant d'entendre un éventail diversifié de députés non typiques, comme les jeunes, les populations vulnérables et les communautés racialisées.
  • Améliorer le milieu de travail de l'Assemblée législative - Je mettrai en place un mécanisme comprenant des représentants de tous les partis pour créer un environnement de travail plus inclusif, favorable à la famille et favorable à l'Assemblée législative de l'Ontario, afin de permettre une plus grande participation de toutes les personnes qui représentent la population ontarienne et toutes personnes qui fournissent des services gouvernementaux aux Ontariens.
  • Respecter le travail et assurer l'équité - Je travaillerai en collaboration avec les syndicats et veillerai à ce que la législation et les négociations soient équitables et ne favorisent, ni ne bénéficient à un groupe ou à une organisation par rapport aux autres. Je réaffirmerai et protégerai les droits d'organisation, de négociation collective et de travail.
  • Réformer les agences et assurer l'indépendance - Je veillerai à ce que les organes gouvernementaux, y compris les agences, les conseils et les commissions, soient habilités à prendre des décisions indépendantes fondées sur des preuves, libres de toute ingérence politique, et dotées d'un accès à des informations et des données qui soutiennent les actions et les décisions dans l'intérêt publique.
  • Fête du Canada - Afin de reconnaître le désir des Ontariens de célébrer notre histoire et notre héritage diversifié, je rétablirai les célébrations officielles de la fête du Canada à Queen’s Park et apporterai mon soutien aux édifices, sites et monuments commémoratifs du patrimoine dans toute la province.

2) RENOUVELER QUEEN'S PARK

  • Soutien accru aux députés provinciales de tous les partis - Je demanderai à l'Assemblée législative de travailler avec tous les partis pour identifier et développer de nouvelles façons modernes pour les députés de mieux écouter, communiquer et servir les Ontariens qui les élisent. Je veillerai à ce que notre gouvernement appuie l'adoption et la mise en œuvre de technologies, de pratiques et de normes qui permettent aux députés provinciales de fournir une représentation plus responsable et plus réactive.
  • Surveillance et transparence des bureaux de service des caucus - En particulier, mais pas exclusivement sous le gouvernement actuel, les bureaux de service des caucus à l'Assemblée législative sont des agences de partis politiques financées par les contribuables, opérant sans transparence et sans responsabilité et utilisant des fonds publics pour récompenser les initiés politiques. Je travaillerai avec l'Assemblée législative pour assurer la transparence et la responsabilisation des bureaux de service des caucus, mettre fin à leur utilisation comme caisse noire pour les partis politiques et renforcer leur rôle en soutenant la capacité des députés et du personnel de mieux servir leurs électeurs.
  • Mises à jour par vidéo factuelles et non partisanes du gouvernement - J'éliminerai l'utilisation des ressources du gouvernement pour la propagande politique flagrante et les communications qui font avancer et promouvoir les donateurs des partis. Je rétablirai la pratique consistant à fournir aux Ontariennes et Ontariens des informations factuelles par le biais des médias sociaux et d'autres canaux et je soumettrai ces communications aux règlements sur la publicité gouvernementale. Les pratiques, y compris la production d'info publicités financées par les contribuables pour les donateurs des partis et l'usurpation de l'identité des journalistes, seront supprimées.
  • Nouvelles lois strictes en matière de transparence - Je nommerai un groupe d'experts pour examiner et faire des recommandations sur la manière de renforcer les lois sur les conflits d'intérêts, les lobbyistes, la transparence et les autres responsabilités, en utilisant le modèle fédéral comme point de départ. En particulier, nous donnerions au Bureau du commissaire à l'intégrité le pouvoir d'enquêter et de sanctionner de manière rigoureuse les violations de ces lois et conventions parlementaires renforcées, ainsi que d'instituer un système existant au niveau fédéral pour mieux divulguer le lobbying.
  • Divulgation du financement de campagne en temps réel - En m'appuyant sur les avancées en matière de divulgation du financement de campagne introduites par le dernier gouvernement libéral, j'exigerai la divulgation en temps réel de tous les dons de campagne par le biais des mécanismes existants d'Élections Ontario et adopterai le modèle fédéral pour divulguer la participation à une collecte de fonds particulière. des événements pour permettre aux Ontariennes et Ontariens de savoir qui cherche à rencontrer des députés par le biais de collectes de fonds.
  • Vie privée et partis politiques - Je travaillerai avec l'Assemblée législative pour établir un mécanisme multipartite afin d'établir et de faire avancer les mesures axées sur la vie privée concernant la façon dont les partis politiques obtiennent et gèrent l'information des électeurs.

3) UTILISER JUDICIEUSEMENT L’ARGENT DES CONTRIBUABLES

  • Rationalisation de l'approvisionnement - J'entreprendrai un examen approfondi des marchés publics, allant au-delà du travail entrepris par le gouvernement actuel, pour centraliser, rationaliser et rationaliser le système afin d'identifier les économies potentielles et de réduire les coûts. J'ouvrirai le processus d'approvisionnement pour offrir plus de possibilités aux petites et moyennes entreprises de participer.
  • Tirer le meilleur parti des actifs du gouvernement sans privatisation - Je donnerai aux agences existantes les moyens de commercialiser de manière agressive les terrains appartenant au gouvernement pour l'optimisation par le développement potentiel, en tirant parti des terrains publics pour des logements abordables, en améliorant les opportunités de publicité et de vente au détail sur les propriétés du gouvernement pour étendre ces sources de revenus passives, et prioriser les investissements pour rendre les bâtiments gouvernementaux plus éco-énergétiques, notamment en étudiant les installations solaires et éoliennes pour réduire les coûts d'électricité des bâtiments gouvernementaux. Je ne privatiserai pas les actifs du gouvernement.
  • Nouveau pacte pour les municipalités - j'entreprendrai un examen de «Qui fait quoi?» Avec nos partenaires municipaux dans le cadre d'un nouveau pacte pour les municipalités qui viserait à habiliter les villes et villages à servir le public, y compris par le biais de Chartes des Villes, ainsi comme source d'efficacité et de réduction des coûts pour le contribuable. (J'ai décrit ce plan dans une lettre à l'Association des municipalités de l'Ontario (AMO).)
  • Cabinet efficace - Je vais revoir la composition des ministères et chercher à améliorer les opérations du cabinet pour garantir que le gouvernement travaille de manière efficace et efficiente dans le monde moderne.

 

CONCLUSION:

Ces idées touchent à de nombreux aspects différents. Ensemble, ils représentent une vaste série d'objectifs qui, je le sais amélioreront notre parti et notre province, d'une manière qui attirera plus de gens, rétablira la confiance dans le processus de gouvernement et mettra la barre plus haut sur la façon de gouverner.

Je sais que le Parti libéral de l'Ontario doit changer, tout comme le gouvernement que je propose de diriger. Nous devons être audacieux et résolus dans notre engagement à assurer la transparence, la responsabilité et une approche ouverte et éthique du gouvernement.

Je suis confiant que la confiance des Ontariens peut être rétablie dans notre gouvernement, comme dans notre parti. Je crois que nous pouvons être plus respectueux les uns des autres et que nous pouvons mieux servir le public.

En tant que premier ministre de l’Ontario, ces vastes mesures d'éthique et de gouvernance seront ma priorité immédiate et durable pour nous assurer d'avoir un gouvernement moderne, éthique et transparent.