Inscrivez-vous pour recevoir les dernières mises à jour

RENOUVEAU

Chers amis libéraux:

Doug Ford mène offensive après offensive contre la protection de l'environnent, la démocratie des municipalités, les enfants et la jeunesse, la taille des classes, les services de soins de santé.

Il y a de cela un an, je faisais du porte-à-porte dans ma circonscription avec une équipe de jeunes bénévoles. Nous avons travaillé dur. J'étais sur les listes des "courses à surveiller" publiées dans les médias, faisant face à un candidat conservateur vedette, le maire adjoint de Toronto.

Le 7 juin 2018, notre travail acharné a porté ses fruits. J'ai eu l'honneur d'être l'un de sept députés libéraux à retourner à la législature, mais cela a été une soirée qui donne à réfléchir.

L'année a été longue et depuis, j'ai eu la chance de réfléchir davantage, de penser à ce qui n'a pas bien été et comment nous pouvons faire mieux, d'être fier de ce que nous avons bien fait et je suis de plus en plus préoccupé par ce que le Premier Ministre Doug Ford fait à notre province. Je ne ferai pas semblant que l'année n'a pas été dure. Elle l'a été.

Doug Ford mène offensive après offensive contre les protections environmentales, la démocracie municipale, les enfants et les jeunes, la taille des classes, les services de santé - on a l'impression que chaque semaine, il lance une nouvelle attaque contre quelque chose qui nous est cher.

Je crois profondément que le travail crucial pour battre Doug Ford commence maintenant, de l'intérieur de notre parti. Si nous voulons un bon gouvernement, nous devons bâtir un bon parti. Pour moi, cela veut dire davantage que simplement de rebâtir ce que nous avions avant. Nous devons transformer notre parti en un mouvement politique moderne et progressiste. Nous devons mériter la confiance des gens. Nous devons être le modèle du genre de gouvernement ouvert, moderne et inclusif que nous aspirons à diriger.

Je partage cette discussion écrite en avance de l'Assemblée générale annuelle du Parti libéral de l'Ontario qui aura lieu à Mississauga au mois de juin. J'espère qu'elle sera revue et débattue par les membres de notre parti.

Ces idées sont basées sur ce que j'ai entendu dans les cafés et les salles de réunions partout dans la province.

Perdre le pouvoir est une opportunité de se renouveler et se réformer. C'est une chance de poser les bonnes questions et de proposer des solutions audacieuses. Dans ce document, mon objectif est d'y arriver en se focalisant sur cinq grandes questions et mon espoir est que nous puissions rallier le parti et sillonner le chemin à venir. C'est notre chance de bâtir un parti nouveau et moderne.

Alors que nous bâtissons, j'ai hâte d'entendre vos idées.

Je vous remercie de votre considération.

 

Bien à vous,

Micheal Coteau, député provincial